Sous le soleil des îles de Méditerranée

La Sicile et son symbole : l’Etna

La Sicile se distingue par ses célèbres volcans. L’Etna, plus grand volcan actif d’Europe est une étape essentielle. Symbole de l’île, il culmine à  3 274 m. En hiver, les Siciliens aiment affronter ses pentes à ski tandis qu’au début de l’automne ou du printemps, loin de la chaleur étouffante, on se délecte des fascinants paysages et vues sur la mer…

Au fur et à mesure que l’on grimpe à l’assaut de ses flancs fertiles, le décor change, entre bourgades, bois de pins, étendues de lave noire, vergers et vignobles, jusqu’aux cratères sommitaux fumants. L’Etna a façonné les paysages des alentours, métamorphosés au gré de ses éruptions. Il domine Catane, qu’il a détruite à plusieurs reprises et à laquelle il a donné sa couleur, construite à partir  de pierre de lave.

À une cinquantaine de kilomètres, sur son promontoire rocheux, Taormina, tel un balcon sur la Méditerranée, offre des panoramas à ne pas manquer : sur l’île paradisiaque d’Isola Bella, sur l’horizon ou sur la silhouette de l’Etna, qui se dessine depuis  le théâtre gréco-romain.

Corfou, refuge de Sissi impératrice

Baignée par la mer Ionienne, arborée, luxuriante, montagneuse au nord, l’île de Corfou attire les adeptes de la slow attitude, en automne et en hiver. Le centre historique de la capitale, Corfou, regorge de ruelles tortueuses et commerçantes, un labyrinthe dans lequel il fait bons e perdre avant de rejoindre la Spinada, esplanade qui fait la fierté de la ville. Là, un bâtiment abrite les arcades du Liston, s’inspirant de celles de la rue de Rivoli.

Toute proche, l’ancienne forteresse Palaio Frourio, aux fortifications militaires impressionnantes, offre une sue incroyable sur la ville et ses alentours. Sa construction par les Vénitiens débute au XIIIe siècle avant d’être remaniée par les Britanniques. À dix kilomètres au sud, à Gastouri, visitez le palais d’Achilleion, de style pompéien, où l’impératrice Sissi se réfugia après le supposé suicide de son fils, Rodolphe..

Hvar, dans le top 20 mondial des îles

Escarpée, semée de vignobles qui tombent littéralement dans la mer, de champs de lavande, d’oliviers, de criques aux eaux translucides, l’île croate de Hvar est, selon le Condé Nast Readers’ Choice Award, l’une des vingt plus belles au monde.

Elle profite de 2800 heures de soleil par an. Plébiscitée l’té par les people et les fêtards; elle a également accueilli les équipes du film français L’Odyssée pour une partie du tournage. Les hivers sont doux, les températures négatives extrêmement rares.

Ses sites incontournables : la ville de Hvar, avec sa cathédrale Sveti Strjepan, sa forteresse espagnole, son monastère des franciscains, la ville et la plaine de Stari Grad, classée au patrimoine culturel mondial de l’Unesco.

Galerie de Sous le soleil des îles de Méditerranée