Un séjour plein de découvertes culturelles en Inde

L’inde est un vaste pays de l’Asie austral. Il renferme des cultures très variés. Parmi celles-ci, il y a la cure traditionnelle, appelée « la médecine ayurvédique » ou « Ayurvéda ». Étymologiquement, ce terme signifie la connaissance de la vie en langue sanskrit. Ce type de médecine est très pratiqué par les Indiens depuis la nuit des temps. Si ceci vous intéresse, n’hésitez pas à consulter un vaidya lors de votre séjour en Inde. Un vaidya est un médecin spécialisé dans ce domaine. À titre d’information, sachez que l’Ayurvéda consiste à soigner physiquement et psychiquement une personne.

Cela se réalise par des exercices ayant pour but d’harmoniser l’esprit et le corps. Par cette occasion, elle entraîne le corps à gérer les différentes émotions et humeurs qu’il pourrait subir. La prise de médicaments est aussi possible pour traiter les maladies. Cependant, il n’y a rien à s’inquiéter puisque ces remèdes sont élaborés à partir des plantes et des minéraux. De plus, il ‘agit également d’un massage en suivant des différentes techniques particulières. Bref, la médecine ayurvédique correspond à n’importe quelle personne, même si celle-ci est en bonne santé.

La musique indienne

La musique indienne est facile à reconnaître par le son de ses instruments typiques et la voix de la personne qui la chante. Cette culture est issue d’une origine traditionnelle et artistique datant de nombreuses années. La valeur de cet héritage est toujours gardée et perdure jusqu’à présent. Si vous envisagez de séjourner en Inde, il est à savoir que les fondements musicaux des Indiens sont la musique carnatique et la musique hindustanique. En dépit de ces bases, les chansons doivent respecter une certaine mélodie traditionnelle, notamment le raga, composé de cinq à sept notes, et le tala. Ce dernier est un cycle rythmique de 3 à 108 battements fourni par un percussionniste. De plus, les musiciens doivent maîtriser en long et en large ce raga pour montrer aux spectateurs et aux interlocuteurs son professionnalisme. En outre, en ce qui concerne les instruments, les Indiens en possèdent plusieurs, comme le Sitar, le Sarod, le Tanpura, le Sarangi, le Santoor, le Tabla…

La danse indienne

Cette contrée est très fortunée en danse traditionnelle. La danse indienne est caractérisée par le bharata natyam, le kathak, le kathakali, le manipuri, le kuchipudi et l’odissi. Ces genres de danses classiques sont enregistrés dans le recueil hiératique, appelé Natyashastra, ainsi que dans les Vedas. Lors de vos séjours en Inde, n’hésitez pas essayer l’une de ces danses pour vous divertir. Pour vous renseigner, sachez que le bharata natyam est le plus ancien type de danse indienne. Au début, elle a été pratiquée dans les temples par les devadasis, des danseuses. À présent, elle est réalisée par une seule personne. Outre que cela, l’odissi est une danse qui date de plus de 2 000 ans environ. Elle est originaire de l’État d’Orissa, qui se trouve à l’est de l’Inde. Inspirée du culte de Krishna, elle se base sur des mouvements de la tête, le buste et le torse. Il est à savoir que l’Odissi nécessite beaucoup d’exercices et d’entraînements pour mieux la maîtriser.